• Friday 19 Oct, 2018
  • 03:42 AM Dakar
  • 05:42 AM Paris
  • 11:42 PM New York

Réseaux sociaux:

5 moments gênants du sexe qui s`expliquent scientifiquement

8 months ago, Written by , Posted in Uncategorized

Pendant qu’un couple fait l’amour, il peut arriver des petits moments gênants. Inutile de dramatiser : tout le monde peut être concerné un jour par l’une ou l’autre de ces situations. Voici les explications scientifiques.

Ne soyons pas naïfs, les scènes d’amours où tout semble parfait se déroulent surtout dans les films. Dans la vraie vie, loin des caméras, l’acte sexuel n’est pas toujours aussi glamour. Il peut même s’accompagner de moments gênants.

1. Envie d’uriner

Lorsqu’une femme fait l’amour, son corps se transforme. Si la dilatation des pupilles est connue pour refléter une attirance sexuelle, un autre signe corporel traduit l’excitation : le gonflement du vagin.

C’est ce phénomène qui va occasionner cette sensation d’uriner. En effet, lorsqu’il gonfle, le vagin appuie sur l’urètre, qui n’est autre que le canal de sortie de la vessie permettant d’évacuer l’urine lors de la miction. Pas d’inquiétude cependant, si votre vessie n’est pas pleine, il s’agit seulement d’une fausse envie d’uriner.

2. Le pet vaginal

Certains mouvements effectués lorsqu’une femme fait du sport mais aussi pendant un rapport sexuel peuvent provoquer l’expulsion d’air provenant du vagin. C’est alors qu’un petit bruit disgracieux appelé pet vaginal se fait entendre.

Il est tout simplement dû au relâchement musculaire des muscles vaginaux et n’a rien à voir avec les flatulences. Totalement inodore, le pet vaginal ne révèle aucun trouble pathologique.

3. La panne sexuelle

Souvent occasionnelle, la panne sexuelle est un trouble de l’érection susceptible de toucher tous les hommes au cours de leur vie. Plusieurs enquêtes ont montré qu’environ 40% des hommes avaient déjà été concernés par cette incapacité d’obtenir une érection ou de la maintenir pendant le coït.

Si la cause est souvent liée au stress, à la fatigue ou à une dépression, elle peut aussi trouver son origine dans une mauvaise hygiène de vie : tabac, alcool, drogue…  Quoiqu’il en soit, la panne sexuelle ne doit pas devenir un sujet de discorde avec sa partenaire et il est important d’en discuter à deux.

4. L’éjaculation précoce

Lors d’un rapport sexuel, il peut arriver que l’homme éjacule avant la pénétration vaginale. Contrairement à la dysfonction érectile, l’éjaculation précoce n’augmente pas avec l’âge. Elle aurait même tendance à diminuer avec le temps et l’expérience. Ainsi, elle est plus fréquente chez les hommes jeunes lorsqu’ils sont au début d’une relation amoureuse.

Il existerait plusieurs facteurs de risques : l’anxiété (notamment l’anxiété de performance), le fait d’avoir une nouvelle partenaire, une activité sexuelle faible, le sevrage ou l’abus d’alcool mais aussi de certains médicaments ou drogues (notamment les opiacés, les amphétamines, les médicaments dopaminergiques, etc.).

5. Les fuites urinaires

Les fuites urinaires lors d’un rapport sexuel sont un trouble extrêmement gênant et peuvent arriver aux femmes mais aussi aux hommes. Concernant les femmes, la principale explication est liée à un relâchement des muscles pelviens. Une solution : rééduquer votre périnée chez une sage-femme ou un kinésithérapeute.

Concernant les hommes, il peut s’agir d’un problème de prostate, une glande située sous la vessie, notamment une hypertrophie bénigne nommée adénome de prostate. Ne pas hésiter à en parler à son médecin, il peut aussi s’agir d’un cancer.

 

 

Source : autre presse

0

Comments below

comments

Leave a Reply