La Sénégalaise
Actualités Reflexions Style de vie Amour Le Club Photos Audio Vidéo Forum Accueil
M'INSCRIRE
 
Trouver un membre du Club...
Rejoignez le Club, 49.741 membresPublier un article Ma Bibliothèque Me connecter
mariage et famille      |      conseils et confidences      |      sexualité      |      poémes

La vie à Saint Louis
La vie à Saint Louis
Maiame à la recherche du stage !
Vérité
La vie à Saint Louis
 Enregistrer     Par Bessy  |  Ma Bibliothèque  |  11  |  M'inscrire  | 
Partager
La vie à Saint Louis
Cela faisait maintenant une vingtaine de jours que Mariame avait entamé son stage au sein de la direction financière d’une grande firme industrielle qui se trouvait en région, en effet Adama, dont un proche parent avait récemment repris l’entreprise s’était entretenu avec ce dernier et lui avait transmis le CV de Mariame qui a tout de suite retenu son attention.

C’est ainsi qu’elle a obtenu un poste de stagiaire dans cette entreprise qui se trouvait à Saint Louis. Aussi, elle a pu trouver une chambre à l’université Gaston Berger où elle séjournerait pendant son stage qui se déroulait plutôt bien, elle avait même réussi à se lier d’amitié avec la très charmante Bijou, une autre stagiaire qui était native de Saint Louis. Elles s’entendaient bien et partageaient les tâches que leur confiait leur responsable de département.
Posée, dynamique et sérieuse dans son travail, Mariame a pu très rapidement se faire apprécier par son professionnalisme et s’intégrer dans l’équipe où elle a su se faire adopter par tous ses collègues car elle était de nature très sociable et très respectueuse. Ainsi sa première expérience professionnelle s’annonçait plutôt bien, de plus les missions qui lui étaient confiées étaient très intéressantes.

C’est cette sociabilité qu’elle a également trouvée en Bijou qui leur a permis de se lier d’amitié car bien que les deux jeunes femmes avaient des tempéraments différents, elles s’étaient tout de suite appréciées !

En effet, Bijou avait un tempérament de feu : elle était très spontanée et cela plaisait beaucoup Mariame car elle jouait franc jeu , c’était également une grande fêtarde car depuis qu’elle la connaissait elle lui avait déjà proposé maintes fois de l’accompagner à des soirées, et malgré ses refus elle insistait toujours comme elle tenait à lui montrer les beaux endroits de Saint Louis.

Elancée et fine, elle n’avait rien à envier aux mannequins, elle était très belle et elle le savait, elle aimait se mettre en valeur dans de beaux tailleurs et était très sure d’elle mais cela ne l’empêchait pas d’être très respectueuse envers les autres, elle aussi avait trouvé en Mariame une oreille attentive car de nature généreuse, Mariame était très attentive aux autres, douce, discrète et plutôt posée malgré son fort caractère. Ces deux filles se complétaient et elles l’ont tout de suite senti ! Ainsi elles étaient devenues inséparables depuis qu’elles se sont connues et passaient très souvent des heures ensemble.

Depuis qu’elle est arrivée à Saint Louis, Mariame n’est pas encore retournée à Dakar et sa petite maman lui manquait ainsi que Lallah, ce qui lui valait ses nombreux appels le soir, mais elle avait l’intention d’y retourner au moins deux fois par mois.

Ainsi, ce week end elle se résolut une fois de plus à bûcher ses cours comme elle ne quittait pas la capitale du Nord. Elle profita alors des délices de la grasse matinée après une dure semaine de labeur et se préparait à se rendre à la bibliothèque quand son téléphone sonna, elle jeta un rapide coup d’œil à l’écran et lut le nom d’Adama.

« Bonjour Adama » fit elle
« Allo miss, namenala (j’ai ta nostalgie) ! Comment vas-tu ? »
« Je vais bien et toi ? »
« Mieux depuis que j’entends ta jolie voix »

Mariame esquissa un sourire et marqua une pose, elle était un peu gênée par l’attitude de ce dernier, en effet après avoir remué Ciel et Terre pour lui trouver un bon stage, Adama était aux petits soins avec elle, il l’appelait très souvent pour se soucier du déroulement de son stage et lui envoyait tous les jours d’adorables messages…

« Merci » lui fit elle
« Je voulais juste t’entendre et m’assurer que tu vas bien ! Ta mère m’a dit que tu restais à Saint Louis ce week end, j’espère que tu t’y plait et que tu découvres la ville, elle est vraiment belle »
« Oui, c’est une ville bien agréable, avec des gens formidables »
« Des gens formidables ? Koukou kan la (Qui est ce )? Fit t il du ton taquin qu’il employait souvent pour dissimuler sa jalousie que Mariame avait très vite perçue, elle aurait pu jouer avec ses nerfs et le faire mariner mais quel en était l’interet ? Son but n’était pas de le rendre jaloux

« Je me suis fait une très bonne copine en entreprise, elle est également stagiaire, et je trouve également qu’il fait bon vivre dans cette ville ! »
« Ah okay » Elle sentit tout de suite le soulagement qui se reflétait dans sa voix, et il reprit « je vais te laisser,je dois régler deux ou trois petites bricoles, je te dis à bientôt ! »
« A bientôt ! » lui répondit elle tout en lui demandant de transmettre le bonjour à tonton Moustapha avant de raccrocher et d’enfiler ses basket, direction a bibliothèque.

Elle repensait à Adama… Elle avait bien perçu son petit jeu et cela sautait aux yeux qu’elle lui plaisait énormément, avec tout ce qu’il faisait pour elle, de plus ses messages étaient tellement mignons, ca se voyait qu’il l’aimait, d’ailleurs un jour il le lui avait clairement dit, mais elle s’était juste dérobée en lui expliquant, ce qui par ailleurs était vrai, qu’elle préférait se consacrer à ses études, mais malgré ses refus systématiques Adama s’accrochait, en plus il y avait ce Pape Aly dont elle ne cessait de penser parfois, il représentai pour elle un idéal, c’est son premier amour, celui qui a déclenché en elle des sentiments qu’elle n’avait jamais connu auparavant, mais c’est une bien vieille histoire, de plus que savait elle réellement de lui ?

Peut être qu’elle se résoudra à aimer Adama un jour, mais pour le moment elle devait étudier, travailler dur pour réaliser ses rêves et offrir à sa mère tout ce dont elle a toujours rêvé !

C’est avec cette dernière pensée en tête qu’elle prit son sac direction la bibliothèque.

Elle sortit de son bâtiment et traversa la grande cour où des groupes d’étudiants profitaient du beau temps ensoleillé pour créer un moment de convivialité autour d’un ataya (thé sénégalais), elle les salua et les dépassa.

Une fois arrivée à la bibliothèque, qui était remplie de monde comme les partiels approchaient, elle se dénicha non sans mal une place et à peine assise son portable vibra à nouveau

« Ils ne vont pas me laisser travailler aujourd’hui c’est sûr » se dit elle avait de lire un message de Bijou qui lui proposait une sortie ce soir ,elle hocha la tête et s’écria « ki soirée rek ah (cette fille ne parle que de soirées)! » et s’aperçut que sa voisine de table lui souriait, elle répondit à son sourire et décida qu’elle répondra à Bijou tout à l’heure comme elle allait commencer ses révision, mais c’était sans compter les 2 M dont elle n’avait pas encore eu de nouvelles depuis plus d’une semaine, cette fois c’était Meryem qui appelait, elle décida de sortir afin de répondre à l’appel.

« Eh la go ! Comment tu vas, ça fait un moment hein ! » s’exclama Mery
« Hello ma belle ! comment vas-tu ? »
« Ecoutes tout va bien, je suis avec Myrna et tu nous manques trop !Quand reviendras tu à Dakar ? On a plein de choses à te raconter !! »
« Très prochainement ma jolie »

C’est ensuite dans la joie qu’elle lui a passé Myrna qui criait d’euphorie avant de lui expliquer que son stage se déroulait à merveille et que son boss était « trop beau »

Après avoir discuté un bon moment avec ses amies, Mariame se sentit revigorée à bloc et prête à réviser son cours le plus complexe quand son portable sonna à nouveau, elle émit un petit soupir d’agacement et décida de lire le message plus tard, c’est ainsi qu’elle rejoint son bureau et éteignit son portable afin de ne pas être dérangée pendant ses révisions.

Quelques heures plus tard après avoir terminé ses révisions, elle prit le chemin du campus où elle croisa Amina et Sanou ses deux voisines de pallier qui discutaient bien bruyamment tout en venant vers sa direction en faisant de grands gestes.

En la voyant, Sanou courut presque vers elle : « Ouh Mariame bi way bou rafet bi ley kharr (qui est ce charmant homme qui t’attend)en haut juste devant ta porte, tu devrais me dire où est ce que tu trouves ces specimen »
Mariame la regarda, interloquée, elle ne connaissait personne à Saint Louis, elle devait se tromper, en plus elle n’attendait aucune visite aujourd’hui. C’est donc après avoir discuté un moment avec ses voisines qui s’extasiaient en lui décrivant l’homme qui l’attendait qu’elle devina qu’il s’agissait d’Adama.

Ca ne pourrait être lui, il était actuellement à Dakar… A moins qu’il ne veuille lui faire une surprise, ce dont il était bien capable ! Elle n’eut même pas à aller plus loin dans sa reflexion comme arrivée à son étage elle reconnut la voix d’Adama qui discutait avec un jeune homme dont elle partageait le même couloir.

A peine l’a-t-il vu que son visage s’illumina d’un magnifique sourire, il l’invita à se joindre à la conversation qu’il menait avec le jeune homme qu’il lui présenta :il s’appelait Assane et c’était son ami d’enfance qui préparait actuellement un doctorat en droit, ils discutèrent tous les trois un moment avant qu’Assane ne prit congés d’eux.

Une fois qu’il étaient seuls, Mariame ne cacha pas sa surprise à Adama
« Donc lorsque tu m’appelais tout à l’heure tu étais en route pour Saint Louis ? »
« Oui et je t’ai appelai plusieurs fois après pour savoir dans quelle chambre tu logeais mais je tombais toujours sur ta boite vocale. Comme je connaissais ton batiment des étudiants m’ont aidé une fois sur place. »
« Wouaw tu es fou de faire tout cela »
« Diaral guama lou eup li bébé »(tu mérites beaucoup plus que cela)
Mariame se figea un instant, venait il de l’appeler « bébé » ? N’allait-il pas un peu vite en besogne ?

Mariame décida alors d’ouvrir la porte de sa chambre afin d’y déposer ses bagages et proposer des rafraichissements à Adama qui devait être fatigué après ce long voyage rien que pour le plaisir de la revoir, Adama lui donna des nouvelles de sa mère et lui dit que tonton Moutapha lui transmettait le bonjour.

Elle sourit à l’évocation de ces derniers et tendit à Adama un verre de jus de fruit avant de s’asseoir sur la table de son bureau faisant face au lit sur lequel était assis Adama qui ne la quittait pas du regard.

« Adama ya gui mey khool rek, lou khew (Adama tu n’arrêtes pas de me regarder, que se passé t il?) lui dit elle d’un ton taquin
« Da ma la namone rek (tu m’a manqué), en plus de ton joli ce sourire qui a le don de me transporter »

Eyway quel romantique cet Adama, personne ne lui avait dit d’aussi belles choses, elle sourit et changea de conversation, comme elle savait si bien le faire pour se dérober, pendant qu’elle parlait, Adama ne la quittait pas des yeux et se contentait de sourire.

Dés qu’elle eut terminé il lui demanda si elle avait pris le temps de visiter la ville et elle lui répondit que non vu son emploi du temps chargé, il lui proposa alors de faire une petite balade en ville et elle ne se fit pas prier.

Il l’emmena alors visiter les charmants endroits de la ville, dotés de charmantes villas aux architectures coloniale, ils traversèrent le pont Faidherbe et Adama se gara à un endroit calme afin qu’ils puissent se promener, ils discutaient alors tout en sillonnant de belles maisons dont Adama semblait connaitre les histoires, il lui raconta alors l’histoire de la ville de Saint Louis et lui conta l’histoire de belles signares.

C’est ce qu’elle aimait bien chez cet homme, il était cultivé, charmant et elle admettait même qu’elle aimait tout ces moments qu’elle partageait avec lui, ils restèrent ainsi quelques heures à se promener avant de rentrer, pendant toute la route ils discutaient de l’actualité et une fois devant la résidence de Mariame, Adama lui proposa de passer la chercher ce soir pour diner ensemble car il avait l’intention de passer le week end à Saint Louis, elle hésita un moment et voulu repousser l’invitation mais Adama la regarda avec tant d’insistance qu’elle accepta, il lui promit de lui montrer les beaux endroits du Saint Louis by night avant de lui faire une petite bise sur la joue et de prendre congés d’elle, direction l’hôtel où il séjournait.

Dans la soirée Mariame se préparait comme Adama n’allait pas tarder à la récupérer, elle était à la fois enthousiaste à l’idée de passer cette soirée avec lui mais elle avait également des appréhensions comme elle savait qu’il allait une fois de plus remettre à l’ordre du jour sa question préférée « pourquoi tu ne veux pas sortir avec moi ? »

Ne souhaitant pas du tout éveiller les sens d’Adama et lui plaire davantage, elle opta pour une longue tunique en soie dorée et un joli pantalon en jean noir.

Même vêtue très simplement elle restait magnifique, il faut dire que Mariame était très belle et charismatique, elle n’était pas l’une de ces beautés artificielles, mais sa beauté était naturelle et elle avait cette aura émanant de son intérieur qui la rendait encore plus belle, ce sourire si rayonnant, ces yeux si beaux, ce regard si tendre, ce ton si posé, ces gestes si raffinés, cette culture, cette piété, cette bonté, c’est tout cela qui la rendait belle !
Elle se maquilla très légèrement et enfila sa veste comme il faisait froid dehors et à peine à elle consulté sa montre qu’elle entendit des klaxons retentir, elle jeta un œil à travers sa fenêtre et aperçut la voiture d’Adama garée au pied de l’immeuble et Adama qui était adossé à celle-ci, elle lui fit un coucou de la main pendant qu’il la regardait, tout sourire. Elle décida de quitter sa chambre pour le rejoindre.

Lorsqu’elle le retrouva il discutait avec une fille de son bâtiment. Lorsqu’il l’a vue, Adama lui décrocha son plus grand sourire et lui tint la main, il prit ensuite congé de la fille qui le regarda comme si elle restait sur sa faim puis se retourna vers Mariame qu’elle fusilla du regard. Sans prêter attention à elle, Mariame entra dans la voiture après qu’Adama lui ouvrit bien galamment la portière, il contourna la voiture puis pénétra à son tour à l’intérieur du véhicule.

« Tu es magnifique » lui dit il tout en ne quittant pas du regard son joli visage qu’il voulu bien caresser, mais il se retint bien de le faire comme il savait bien qu’il n’avait pas ce droit d’être aussi intime avec elle.

Mariame lui répondit par un timide merci et sur ce le jeune homme démarra la voiture. Ils discutèrent de la beauté de la ville en soirée et Adama la conduisit à un endroit qu’elle reconnut pour être passée en face cet après-midi en sa compagnie. Ce restaurant plein air était à proximité du pont Faidherbe qui avait une allure féerique en soirée.

Adama se gara et sortit en même temps que Mariame de la voiture, il la prit alors par la main et entra dans ce beau restaurant eu bord du fleuve.
Mariame se surpris à ne pas détester le fait qu’il lui prenne la main, au contraire, elle se sentait protégée, puis elle regarda Adama assez rapidement de façon à ce qu’il ne s’aperçoive pas qu’elle l’observait, il était si beau, svelte et élancé, ses larges épaules lui conféraient une belle allure et elle se sentait en sécurité avec un tel homme, elle repensa à ses yeux d’un marron clair et à son charmant sourire, il avait tout pour plaire, mais voilà, elle ne ressentait rien de spécial pour lui.

La voix du serveur qui les accueillit l’extirpa de ses pensées, ce dernier leur proposa une place sur la terrasse surplombant le fleuve dont les lumières du pont et des habitations alentours se reflétaient sur les vagues où elles se mettaient timidement à danser.

Mariame commenta promptement la beauté de l’endroit et Adama, qui ne pouvait la quitter des yeux,, se mettait à la regarder tendrement et attentivement tout en souriant, il savourait chacune de ses paroles, il se sentait si bien avec elle.

Quelques instants plus tard le serveur revint prendre leurs commandes puis s’en alla, laissant le jeune couple en pleine discutions, ces moment qu’ils passaient ensemble étaient si agréables, quelques instants après le serveur leur ramena des plats à l’aspect appétissant, et ils commencèrent à déguster leurs plats qui étaient très savoureux, tout d’un coup Adama porta sa fourchette à la bouche de Mariame qui fut fort surprise de ce geste, mais elle ne se fit pas prier pour y gouter comme son plat, qui était à base de gambas, était différent de celui d’Adama qui était fait de daurade.

Elle proposa à Adama de se servir dans son assiette et ce dernier la regarda d’un air enjoué, il aurait bien aimé qu’elle le lui fasse elle-même goûter, mais connaissant la réserve de cette dernière, il ne fit aucun commentaire à ce sujet et se contenta de se servir.

La soirée qui tirait vers sa fin était très agréable et Mariame s’étonna même de vouloir rester davantage avec cet homme avec qui elle avait des points communs, de plus elle s’étonna que ce dernier ne lui ait parlé à aucun moment d’une éventuelle relation amoureuse entre eux deux, donc elle se sentit en quelque sorte soulagée.

Ils quittèrent alors le restaurant et au lieu de se diriger vers la voiture, Adama proposa à Mariame une promenade sur le pont, elle ne se fit pas prier comme ce temps était si agréable et doux et Adama fut heureux de constater son enthousiasme, c’était comme s’il la sentait un peu plus proche et ouverte à lui, il lui prit à nouveau la main et ils commencèrent leur petite promenade, ils discutaient de tout et de rien, et Adama avait ce don de faire rire Mariame aux éclats, de plus il la comprenait tellement bien, il lisait quasiment dans ses pensées.

« C’est bien dommage que je ne ressente que de l’amitié pour lui, nous avons tant de points en commun » se dit elle intérieurement.

Ils discutaient ainsi joyeusement pendant un bon moment avant qu’Adama ne s’arrête et s’accoude sur le garde fou du pont, observant le fleuve, il invita Mariame à assister au joli spectacle qu’offraient les lumières flottant sur la vaste étendue d’eau à l’aspect serein. Elle contemplait le fleuve à ses cotés et observa ensuite Adama, il était si joyeux à ses cotés. Ce dernier lui montra un point lumineux apparaissant au large, c’était une petite péniche qui voguait sur le fleuve, ce spectacle était beau à voir, tout d’un coup, Adama s’adressa à Mariame.

« Donne nous une chance Mariame, je saurais te rendre heureuse je te le promets »

Mariame se sentit à la fois coupable et triste de ne pas l’aimer comme lui l’aurait souhaité, elle fixa le large, aucun mot ne pouvait sortir de sa bouche à ce moment là, Adama l’enlaca alors et posa son front tout contre le sien, Mariame, totalement surprise, ne put dire un mot ou l’esquiver, ils restèrent alors ainsi un long moment pendant lequel le silence régnait entre eux avant qu’Adama ne la serre fort contre lui.

Mariame sentait tout l’amour émanant d’Adama, son étreinte était si ferme et forte à la fois, c’était comme s’il lui demandait de ne jamais le quitter, d’être à ses cotés pour toujours, qu’il avait besoin d’elle pour bâtir quelque chose de solide, elle se laissa aller et posa sa tempe tout contre sa poitrine, ils restèrent ainsi pendant un instant, Mariame sentait qu’Adama avait besoin d’elle et elle se sentait redevable envers lui, lui qui a été si bon envers elle.

C’est alors qu’Adama tendit son visage vers celui de Mariame et posa ses lèvres tout contre les siennes, cela semblât bien bizarre à Mariame qui n’avait jamais vécu une telle expérience, elle se laissa faire et sentit également par ce baiser tout l’amour que lui offrait Adama, il ne faisait que cela, lui donner, elle sentait qu’elle aussi devait être là pour lui, à ses cotés, elle répondit à son baiser et ils restèrent ainsi un long moment.

Ca y est c’était officiel, ce baiser venait de sceller le début d’une relation qu’elle espérait belle…Peut être qu’avec le temps elle éprouverait de réels sentiments amoureux à son égard.

Bonne journée à tous !


La suite
Lire la précédente partie

Ma Bibliothèque  |  11  |  M'inscrire  | 
Partager
La vie à Saint Louis
Maiame à la recherche du stage !
Vérité
La vie à Saint Louis
▼  Nous vous recommandons aussi
Rêve
Rêve
Vérité
Vérité
« Que faire ? »
« Que faire ? »
Le Club 49.741 membres
Laloti  x 
Dina ma nekhh mais je sais dou moudj fene la pauvre!!
Mais @Bessy yaw t´avais dis 1 à 2 par semaine légui c´est tous les mois pourquoi?
Mouni  x 
Mariame-adama 4ever bonheur nama
@Bessy je te décerne le prix nobel de gni dakk fistuliser sur terre dangay rare comme pas possible
touta  x 
bessy kay on oublie sakh l´histoire précédent
Lashuana  x 
C´est vrai k adama est chou mais négnou khar pa ali gneuw
Saerah  x 
dacord na ak yaw lashuana d nagne khare fou mariame di moudjié
mita  x 
wa man dé je vien d lire ce chro mais néékhnaama daal bessy yangui dagaté dé sinon adama moom j l aodre ay maan bi galanterie ak affection est ce ça existe tjrs hein yalla nagouko yalla maay nous les femmes on a besoin de ça waay
cabijou  x 
wa mé bessy yow tamit bou gnou daf ni way bayil rare bi yorou ko dé
cependant adama-mariane dina ma neh tiapalène ko
Meriem  x 
Pauvre Adama! dommage que ses sentiments ne soient pas partagés :(
Sinon @bessy namone nagn leu way. boul di raarati pleaz, on finit par perdre le fil de l´histoire
bessy  x 
me lenn rawone les amis!!
guidelam  x 
lallah complexée la mouy neub ay eoriginam ndéakh goor thciipp
Mayolai  x 
Mais Bessy yaw fonek? Khana da nga thiangue Saint-Louis wala???????????

1

                                                                                    

                                                                                    
 Créer mon compte     Me connecter 


  Réactions du Club

apo a répondu à un sujet de KYMY : « si tu as prsk tu ma poser l la kestion :) juste esk je peux avoir lou gnak foul... »
apo

Philosophos a répondu à un sujet de citoyenne : « @mouni boul dellou guinaaw ci linga wakh, man yaw laa andal... »
Philosophos

pir@te a répondu à un sujet de citoyenne : « je ferai jamais un truc pareil.... »
pir@te

mona a commenté l'article de La fille tout court intitulé : Il a change ma vie (22) : « eyy wayy nekhna tropp neexnama neexnama ... »
mona

fancygyal a commenté l'article de carreregueye intitulé : Notre histoire a nous (7) : « @carreregueye wanted!!!!!!... »
fancygyal
  A absolument regarder !

Compassion - Qui est le vrai père de mes enfants ? (On est ou là ?)
Compassion - Qui est le vrai père de mes enfants ? (On est ou là ?)

Ku Tukki Niou Reer Sa Guinaaw
Ku Tukki Niou Reer Sa Guinaaw

Uncle Obama, I like the shape of your banana (Oncle Obama, j'aime la forme de ta banane) - By Sister
Uncle Obama, I like the shape of your banana (Oncle Obama, j´aime la forme de ta banane) - By Sister Deborah from Ghana

Un Café Avec (07 Novembre 2012)
Un Café Avec (07 Novembre 2012)

Awadi - Ma Révolution
Awadi - Ma Révolution
  Dans la même rubrique 

« J’aime ma maîtresse, mais ne quitterai jamais ma femme... »
« J’aime ma maîtresse, mais ne quitterai jamais ma femme... »

Les hommes doivent savoir que les femmes aussi ont un besoin sexuel à satisfaire !
Les hommes doivent savoir que les femmes aussi ont un besoin sexuel à satisfaire !

CONFIDENCE. « Comment repousser gentiment les avances d’un homme ? »
CONFIDENCE. « Comment repousser gentiment les avances d’un homme ? »

La plupart des couples ne peuvent pas survivre plus de 7 ans, vrai ou faux ?
La plupart des couples ne peuvent pas survivre plus de 7 ans, vrai ou faux ?

CONFIDENCE. « En voulant me tuer, ma belle-mère a tué son fils unique… »
CONFIDENCE. « En voulant me tuer, ma belle-mère a tué son fils unique… »
▼  Les + lus
Cette sénégalaise a la plus belle forme au monde. Vous ne pensez pas ?
 109.501 fois
Cette sénégalaise a la plus belle forme au monde. Vous ne pensez pas ?
Les femmes peuvent-elles être nues entre elles, selon l'Islam ?
 104.111 fois
Les femmes peuvent-elles être nues entre elles, selon l
Les conseils d’un homme à sa femme, ce que chaque Sénégalaise doit absolument sa
 101.192 fois
Les conseils d’un homme à sa femme, ce que chaque Sénégalaise doit absolument sa
Ce que vous devez savoir sur les procès de Karim Wade et d’Hissène Habré (Décryp
 98.805 fois
Ce que vous devez savoir sur les procès de Karim Wade et d’Hissène Habré (Décryp
[CONFIDENCE] « Il couchait avec moi pendant mes règles... »
 98.630 fois
[CONFIDENCE] « Il couchait avec moi pendant mes règles... »
▼  Les + regardés
« Leumbeul », il y’a bien meilleure que les Sénégalaises sur tous les plans. A v
 62.733 fois
« Leumbeul », il y’a bien meilleure que les Sénégalaises sur tous les plans. A v
C'est de cette façon que la police Sénégalaise tue les étudiants. A vous de juge
 60.930 fois
C
La danse qu’il ne faut absolument pas imiter au Sénégal !
 59.973 fois
La danse qu’il ne faut absolument pas imiter au Sénégal !
« Il n’y a pas plus raciste que le Marocain », voici la preuve par les victimes
 56.151 fois
« Il n’y a pas plus raciste que le Marocain », voici la preuve par les victimes
De vrais sauvages ces élèves de Machallah !
 54.561 fois
De vrais sauvages ces élèves de Machallah !
▼  Les + écoutés
NEWS. Dimanche 17 aoû. « Le meurtrier de l’étudiant Bassirou Faye n’est pas un p
 32.139 fois
NEWS. Dimanche 17 aoû. « Le meurtrier de l’étudiant Bassirou Faye n’est pas un p
TEUSS. Cette femme Sénégalaise couche-t-elle avec un diable ?
 31.920 fois
TEUSS. Cette femme Sénégalaise couche-t-elle avec un diable ?
TEUSS. Trois tristes histoires qui vont tous vous faire pleurer. Ecoutez !
 31.485 fois
TEUSS. Trois tristes histoires qui vont tous vous faire pleurer. Ecoutez !
Que risque l’homonyme d’un enfant née d’une grossesse non désirée, selon l’Islam
 31.413 fois
Que risque l’homonyme d’un enfant née d’une grossesse non désirée, selon l’Islam
TEUSS : Comment est-il devenu impuissant ?
 31.335 fois
TEUSS : Comment est-il devenu impuissant ?

Saisir le code de sécurité : V233


 
 Actualités
  Politique
  Economie
  Société
  Sports
  Culture
  People
  Potins
  Faits Divers
  International
 Style de vie
  Mode et beauté
  Tendances
  Mannequinat
  Psychologie
  Santé et bien-être
  Cusine et gastronomie
  Horoscope du jour
 Amour
  Mariage
  Conseils
  Sexualité
  Poémes
 + Plus
  Reflexions
  Forum
  Enquêtes
  Photos
 Vidéos
  Documentaires
  Magazines
  Musique du Sénégal
  Cinéma
  Théatre
  Juste pour rire
  Bonus
  Musique du monde
 Audio
  Revue de presse
  News
  Reportages
  Magazines
  Musique
  Humour
  Religion
 
  © IDVERSION, 2014      La Sénégalaise      Politiques      Contacts      Publicité      Suggestion © La Sénégalaise is powered and managed by Idversion, Solutions Maker! (A Senegalese Company)