Accueil    Cuisine    Blagues    Horoscope    Jeux    TV    Photos    Chat    Publier un article    Contacts    Me connecter
La Sénégalaise
Actualités Sénégal Reflexions Style de vie Amour Sexualité Chroniques Audio Vidéo Forum +...
M'INSCRIRE
 
mode et beauté      |      tendances      |      mannequinat et stylisme      |      psychologie et société      |      santé et bien-être
La première 'Black Fashion Week' controversée
 
 Par La Sénégalaise  |  M'inscrire  | 
Partager

Un défilé avec des vêtements de haute-couture de créateurs noirs, d'Afrique ou vivant en France, en Haïti ou aux Etats-Unis, pour "faire connaître la création noire contemporaine au-delà des frontières africaines". C'est l'objectif de la première "Black Fashion Week" (Semaine de la mode noire), qui a débuté à Paris vendredi 5 octobre dans la soirée et s'achèvera samedi. Mais l'initiative est aussi controversée.

"Pourquoi pas une White [blanche] Fashion Week me demandent certains ! Mais la Fashion Week parisienne est déjà white !" s'amuse Adama Ndiaye, alias Adama Paris. Cette Française d'origine sénégalaise est à l'origine de cette manifestation. Elle organise aussi la Semaine de la mode de Dakar depuis dix ans. "Nous voulons simplement faire connaître, au-delà des frontières africaines, des créateurs très connus en Afrique ou dans leur pays, mais qui n'ont pas accès au marché international", explique-t-elle.


Un défilé perçu comme "sectaire"

Jean-Jacques Picart, consultant renommé de la mode et du luxe, est dubitatif. "Pour moi, le talent n'a ni couleur ni nationalité. S'il s'agit d'une mode folklorique, typiquement africaine, pourquoi pas. Mais si ces créateurs ont pour ambition d'habiller les femmes de la planète, alors c'est sectaire", argue-t-il.

"Noir ou pas, accéder à un premier défilé relève du parcours du combattant et coûte cher même si le talent, quand il existe, se repère et fait très vite du buzz", relève un agent artistique sous couvert de l'anonymat.


"En France le mot black pose problème"

"Pour les mannequins, en majorité noires, c'est aussi l'occasion de défiler car la plupart des podiums font appel à des blanches, plus chères", souligne pour sa part Adama Paris. "Il n'y a qu'en France que le mot black pose problème. Ailleurs, exprimer sa différence n'en pose pas", déplore-t-elle, évoquant la "Black Fashion Week" de Prague (novembre 2011) et celles à venir de Montréal (novembre 2012) et de Salvador de Bahia, au Brésil (mars 2013).

"Cette mode n'est pas faite par des Noires pour des Noires. C'est paradoxalement une mode multiculturelle, très variée et très instinctive, qui n'est pas codifiée contrairement à la mode internationale avec ses couleurs et ses tendances", estime-t-elle aussi.

Vendredi soir, les premiers défilés, auxquels a assisté le chanteur et ministre sénégalais du Tourisme Youssou N'Dour, ont effectivement dévoilé une très grande variété de coupes et de matières, selon l'AFP. Une mode contemporaine a été mêlée à des rappels de vêtements traditionnels.


[Francetvinfo]

 |  M'inscrire  | 
Partager
Miss Tchad, une belle liane qui a la tête sur les épaules
Miss Tchad, une belle liane qui a la tête sur les épaules
Portrait : Emilie Fall, mannequin: Miss Ebéne la vingtaine raffinée, est un jeune mannequin qui rêve de grandeur.
Portrait : Emilie Fall, mannequin: Miss Ebéne la vingtaine raffinée, est un jeune mannequin qui rêve de grandeur.
La mode et les stylistes au Sénégal
La mode et les stylistes au Sénégal
La première
 Réactions du Club

laze a répondu à un sujet de beugbaye : « kaye faye amande binga fi ame prck danga lakhatou lou yague :d :d rakkadiou rakkadiou ... »
laze

beugbaye a répondu à son propre sujet : « hellooo merci si dallal bi way diegeulou nak liguey bou beuri rek ak keurti keurti adouna moma diapone motakh reagirou m... »
beugbaye

kamaldine a commenté l'article de aminata2 intitulé : Chronique de Nyema : excisee et mariee a un villageois 2(4) : « doyna war lol sakh!!!! @aminata2 tu nou fait le re... »
kamaldine
 A absolument regarder !

Pape Diouf et Youssou Ndour sur scène, ça donne ça !
Pape Diouf et Youssou Ndour sur scène, ça donne ça !

Le « Mbarane » chez les Sénégalaises, vu par une Sénégalaise
Le « Mbarane » chez les Sénégalaises, vu par une Sénégalaise

« Japp Teuu Bayi », avec la Troupe Gouney Tay
« Japp Teuu Bayi », avec la Troupe Gouney Tay
  Dans la même rubrique 
Saisir le code de sécurité : DEM3



 Actualités
  Politique
  Economie
  Société
  Sports
  Culture
  People
  Potins
  Insolite
  Faits Divers
  International
 Style de vie
  Mode et beauté
  Tendances
  Mannequinat
  Psychologie
  Santé
  Hommes
 Cuisine
  Sénégal
  Afrique
  Monde
 Horoscope
  Bélier
  Taureau
  Gémeaux
  Cancer
  Lion
  Vierge
  Balance
  Scorpion
  Sagittaire
  Capricorne
  Verseau
  Poissons
 Amour
  Mariage
  Conseils
  Poémes
 Audio
  Revue de presse
  News
  Reportages
  Magazines
  Musique
  Humour
  Religion
 Vidéos
  Documentaires
  Magazines
  Musique
  Cinéma
  Théatre
  Juste pour rire
  Bonus
  International
 + Plus
  Sexualité
  Reflexions
  Forum
  Enquêtes
  Photos
  TV
  Jeux
  Blagues
Copyright © 2014      La Sénégalaise      Politiques      Contacts      Publicité      Suggestion © La Sénégalaise is powered and managed by Idversion, Solutions Maker! (A Senegalese Company)
« Japp Teuu Bayi », avec la Troupe Gouney Tay
Nouvelle formule de recyclage des mannequins
Les mannequins, des victimes de la mode ?
« Japp Teuu Bayi », avec la Troupe Gouney Tay