• Saturday 21 Oct, 2017
  • 02:48 AM Dakar
  • 04:48 AM Paris
  • 10:48 PM New York

Réseaux sociaux:

Cheikh Bamba Dièye – «Macky Sall avait tord de dire qu’il ne fera pas bénéficier un décret de nomination à son frère…»

1 month ago, Written by , Posted in Uncategorized

Cheikh Bamba Dièye n’a pas mis de gans pour fustiger la gestion de Macky Sall. Concernant la  nomination d’Alioune Sall, le leader du Front pour le socialisme et la démocratie/Benno Jubël (Fsd/Bj) n’y voit pas d’inconvénients.

«Il n’y a rien quoi s’oppose à ce que Macky Sall choisisse un membre de sa famille pour le nommer à des responsabilités si ce dernier a des compétences. Le hic est que le président de la République nous avait déjà promis qu’il ne ferait jamais de la promotion de son jeune frère et que la partie prendrait toujours le dessus sur ces intérêts partisans ou familiaux», a-t-il fait savoir dans un entretien accordé au journal Vox Populi, lu par Actunet.net.

Cheikh Bamba Dièye d’ajouter que la caisse des Dépôts et consignation est très «liquide» et très «attrayante». Surtout, estime-t-il, pour quelqu’un qui ne compte que sur l’argent, la corruption des élites et des porteurs de voix pour gagner des élections.

Selon Cheikh Bamba Dièye, Macky Sall avait tord de dire qu’il ne fera pas bénéficier un décret de nomination à son frère. «C’est tellement faux qu’aujourd’hui, on se rend compte qu’en réalité, ses déclarations n’ont aucune valeur. Dans l’atmosphère global du reniement, de rupture du lien de confiance, de paroles qui ne sont jamais respectées, et aujourd’hui quand vous amalgamez certaines dispositions, et certaines manières, on se rend compte qu’en réalité, rien d’autre que lui et son cercle fermé ne l’intéresse. Et la République, la Nation ne peut pas se résumer à des questions de famille», poursuit-il.

S’agissant l’affaire Khalifa Sall, le leader du Front pour le socialisme et la démocratie/Benno Jubël (Fsd/Bj) estime que ce dossier est caractéristique du délabrement du système politique, du système judiciaire et la fébrilité de l’Etat droit au Sénégal. Aux yeux de Cheikh Bamba Dièye, Khalifa Sall est devenu la cible privilégiée de l’Exécutif sur la seule base qu’il a une ambition politique pour son pays.

«Au Sénégal,  cette affaire Khalifa Sall est là pour nous rappeler qu’il est devenu illégal et dangereux de vouloir être président de la République, tant que Macky Sall est assis sur ce fauteuil», a-t-il dit.

0

Comments below

comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *