• Tuesday 12 Dec, 2017
  • 12:21 PM Dakar
  • 01:21 PM Paris
  • 07:21 AM New York

Réseaux sociaux:

Comment donner normalement le sein à bébé ?

6 days ago, Written by , Posted in Uncategorized

Allaiter son enfant, c’est une question de choix et de conviction. Si vous le mettez au sein, vous allez le nourrir avec votre propre lait, celui que votre corps produit, et cette sensation de communion intime avec votre nourrisson est très particulier. Blotti contre votre peau, votre bébé satisfait sa faim, tout en goûtant à mille et une sensations agréables, ses yeux dans ceux de maman.

De nombreuses mamans pensent que le lait maternel est ce qu’il y a de meilleur pour leur bébé, et que l’allaitement crée une relation unique, irremplaçable. Celles-là ont choisi d’allaiter, longtemps avant la naissance. Elles savent que le moment venu, elles seront soutenues par leur entourage et d’abord par leur mari qui ne peut rester étranger à cette décision. L’idée de pouvoir nourrir son enfant n’est-elle pas exaltante ?

Quand dois-je donner la première tétée ?

Dès sa naissance, le bébé sait manifester sa faim. Il soulève sa tête, la tourne dans toutes les directions. Il part à la recherche du mamelon tant désiré. Dès qu’il le sent sur ses lèvres, quel bonheur ! Il va ouvrir la bouche toute grande, saisir le bout de sein (avec une force qui déconcerte la première fois) puis téter avidement. Cette tétée précoce, précédant largement la montée de lait qui se fait trois jours environ après l’accouchement, a de nombreux avantages ; pour la mère, la stimulation des mamelons entraîne par voie réflexe une importante activité de l’hypophyse et de l’hypothalamus, qui aboutit à la sécrétion de deux hormones, la prolactine et l’ocytocine. La première fait secréter le lait, la deuxième influe sur le jaillissement du lait et fait se contracter l’utérus. Pour le bébé, le réflexe de succion est à son apogée pendant les six premières heures de la vie, puis diminue et ne redevient efficace qu’après quarante-huit heures ! La tétée précoce lui permet d’absorber le précieux colostrum, extrêmement riche en anticorps maternels.

Les idées reçues sur l’allaitement

Ne pesez pas votre bébé avant et après la tétée : seules les pesées effectuées par votre pédiatre et décryptées par lui sont dignes de confiance.

La taille de la poitrine n’a rien à voir du tout avec la capacité d’allaiter !

L’allaitement n’abîme pas la poitrine.

À quel rythme allaiter ?

À la naissance, on peut mettre l’enfant au sein à la demande, en sachant que la tétée du matin est souvent la plus riche car vous êtes reposée. Les intervalles entre les tétées sont donc plus longs à ce moment de la journée, car bébé est plus rassasié. En fin d’après-midi, vous êtes plus fatiguée et bébé tète alors plus souvent, pour être pleinement satisfait. Attendez toutefois au moins 2 heures avant de redonner le sein.

Au fil du temps vous pourrez adopter une alimentation plus dirigée.

Dans quelle position le faire téter ?

Une des causes les plus fréquentes d’échec ou d’arrêt précoce de l’allaitement réside dans la fatigue et les douleurs dorsales, liées à une mauvaise posture de la mère. Deux positions sont à conseiller pour éviter ces désagréments :

Soit vous êtes allongée sur le côté, le bébé couché en face de vous. Cette posture est particulièrement recommandée si vous avez accouché par césarienne. Dans ce cas, placez un coussin sous votre coude pour que la tête du bébé, qui repose au creux du bras soit surélevée et à la portée du sein.

Soit vous êtes assise bien droite, le dos calé par un oreiller, les jambes repliées et si possible posées sur un support, un tabouret ou un repose-pieds par exemple. Le bras soutenant la tête du bébé doit prendre appui sur un accoudoir ou un gros coussin pour que la fatigue ne vienne pas écourter la tétée.

Veillez à ce que votre bébé soit dans la position la plus verticale possible, le visage face à votre sein. Il doit happer toute l’aréole et ne pas prendre uniquement le mamelon entre ses lèvres. Ainsi, sa succion est beaucoup plus efficace et engendre moins de crevasses.

A chaque bébé sa tétée !

Certains bébés vont téter quelques minutes sur un sein, puis quelques minutes sur l’autre et s’endormir aussitôt. Ne vous inquiétez pas outre mesure : un nouveau-né prend la quasi-totalité de lait nécessaire dans les cinq premières minutes de la tétée. À l’inverse, d’autres bébés vont téter plus longuement. Ceux-là goûtent au maximum le plaisir d’être collés à leur mère, de sentir sa chaleur et de pouvoir téter à leur rythme. Si vous vous sentez calme, détendue et reposée, et si vous disposez de temps, ne limitez pas ce tendre tête-à-tête !

Dois-je alterner le côté de la tétée ?

Il vaut mieux alterner les deux seins pendant la tétée : cela entretient la lactation et évite tout risque d’engorgement. La meilleure solution est de donner les deux seins à chaque tétée, en commençant par celui qui est le plus gonflé. Vous vous apercevrez très vite qu’à chaque fois que votre bébé tète un sein, l’autre se gonfle, se durcit, bref se remplit de lait, d’où la nécessité de proposer à votre bébé les deux seins à téter. De surcroît, la sécrétion lactée augmentera et votre bébé sera davantage satisfait. Enfin, cela vous soulagera car vous n’aurez pas la désagréable sensation d’avoir un sein distendu et douloureux et l’autre pas.

Un conseil : si vous avez commencé par le sein droit lors de la dernière tétée, offrez en premier le gauche à la fois suivante et ainsi de suite.

Comment réagir si bébé tête mal ?

Il refuse le sein : surtout ne le forcez pas. Laissez votre bébé se détendre et faites une autre tentative un peu plus tard.

Il n’arrive pas à téter : sa bouche est bien en place mais bébé ne tête pas ? Il est peut-être fatigué ou endormi, faites lui confiance, il va apprendre très vite ! À chaque commencement de tétée, laissez-le sentir longuement votre mamelon, il est indispensable qu’il le « reconnaisse ».

Il vomit souvent : la plupart des nouveau-nés rejettent du lait entre les tétées, soit immédiatement après, soit lorsqu’on les lève pour la tétée suivante. C’est le fameux trop plein des petits gourmands ! Seuls des renvois abondants et fréquents sont inquiétants. N’hésitez pas à consulter votre pédiatre si

Je manque de lait : faites téter votre bébé aussi souvent que possible, buvez beaucoup (au moins 2 litres de liquide par jour) et surtout reposez-vous.

Il pleure : peut-être a-t-il encore faim, et peut-être n’a-t-il pas été rassasié par la tétée qu’il vient de prendre ? S’il pousse des cris vigoureux et tourne sa tête dans tous les sens à la recherche du sein, pas de doutes à avoir : votre bébé n’a pas fini de manger !

Les bons gestes de la maman qui allaite

Il est essentiel de surveiller quotidiennement vos seins afin de prévenir toute complication.

Lavez-vous les mains avant chaque tétée.

Veillez à la bonne position du bébé lorsqu’il est au sein.

Faites-le téter fréquemment.

Essuyez soigneusement votre poitrine après chaque tétée.

Évitez tous les produits qui dessèchent la peau.

Portez en permanence un soutien-gorge d’allaitement adapté à la taille de vos seins.

Entre deux tétées, protégez vos seins avec une compresse spécialement conçue pour absorber les pertes de lait. Changez-en souvent.

Mangez équilibré et surtout buvez beaucoup.

 

 

Source : guide-maman-bebe.com

0

Comments below

comments

Leave a Reply