• Tuesday 22 Jan, 2019
  • 07:56 PM Dakar
  • 08:56 PM Paris
  • 02:56 PM New York

Réseaux sociaux:

La polémiste trotskyste Mimi, ex d’Omar Sarr, redit une deuxième vérité

2 years ago, Written by , Posted in POLITIQUE

Elle avait sorti une première vérité quand suite au mandat de dépôt de Khalifa Sall, Mimi avait révélé qu’avec les 2 milliards soutirés au contribuable sénégalais ce maire de Dakar par accident pouvait construire 15 postes de santé équipés, avec logements pour infirmiers et sages-femmes. L’ancienne Première ministre, devenue Envoyée spéciale du Président Macky Sall, on ne sait où, au sujet de quoi et auprès de qui, a redit vrai. Cette fois-ci elle l’a balancé aux intéressés souteneurs de l’Extérieur du roublard maire de Dakar : « La corruption des élites est tout aussi inacceptable à Montréal qu’à Dakar », a-t-elle rappelé au maire de cette ville canadienne, qui s’est permis de poster une vidéo de soutien à Khalifa Sall, après que la mairesse de Paris ait osé le défendre et s’immiscer dans un dossier pendant devant les tribunaux sénégalais. Elle lui a conseillé de s’occuper des « faux emplois » relevés dans sa ville. A l’un et l’autre, Mimi a rappelé qu’ils devaient s’employer plutôt à surveiller leurs arrières dans leurs pays respectifs, puisque les mairies qu’ils dirigent continuent de dégager des parfums de « fausses factures » ; « d’appels d’offres truqués » ; de « versements de pots de vin ». Bref elles sont le théâtre d’un « vaste système de corruption ». Elles sont de ce fait des « jumelles » de la ville de Dakar sous le magistère du boulanger Khalifa Sall. Mimi la trotskyste, qui marine avec douceur Macky, et ex épouse d’Omar Sarr, qui a fini d’avaler le Pds de Pa Wade, de marteler aux souteneurs de celui-ci que le temps du « paternalisme » et de « la condescendance » est bien révolu et que les Dakarois aspirent autant que les habitants de Montréal et Paris à vivre mieux, ont besoin d’accéder à l’éducation, à de l’eau potable, à des logements décents, à des infrastructures de qualité et à la santé. Une dernière remarque que semble quand même ignorer le patron de Mimi, Macky Sall, qui a oublié ces priorités, puisque ne survolant plus son pays que par hélicoptère avant de reprendre son avion de commandement pour des séjours à l’Extérieur qui ruinent l’éprouvé contribuable sénégalais. Mais comme Mimi est dans la cuisine pour un plat-surprise et épicé, les effluves de sa marmite masqueront les carences de son patron.

Xibar

 

0

Comments below

comments

Leave a Reply