• Friday 19 Oct, 2018
  • 03:42 AM Dakar
  • 05:42 AM Paris
  • 11:42 PM New York

Réseaux sociaux:

Le tatouage permanent: la nouvelle tendance à Abidjan

5 months ago, Written by , Posted in Uncategorized

Le tatouage, un dessin décoratif et/ou symbolique, est réalisé en injectant de l’encre dans la peau. Il peut être exécuté pour des raisons symboliques, religieuses ou esthétiques. Autrefois, c’était aussi un mode de marquage utilisé pour l’identification des esclaves, des prisonniers. Le tatouage, aujourd’hui, s’affiche à tous les coins de rue. Et les dessins n’ont, la plupart du temps, aucun rapport avec l’ethnie, les rituelles… Incursion dans le monde du tatouage à Abidjan pour le constat, précisément au marché de Belleville à Treichville, aussi bien pour tout ce que vous devez savoir sur cette pratique que les conseils qui accompagnent.

Les questions à se poser avant de se faire tatouer

Skidy, tatoueur depuis 8 ans. ” Il est important de se poser certaines questions très importantes avant de se faire tatouer car le tatouage c’est pour la vie”.

Lil Wayne, tatoueur depuis 15 ans ”Avant toute chose, il faut être sûr de son tatouage. Qu’est ce que cela représente pour vous? Surtout bien choisir la localisation de son tatouage. Je refuse parfois les tatouages à des endroits plus exposés lorsque les clients sont jeunes. Le mieux serait de choisir selon votre secteur d’activité mais surtout un endroit discret, une partie du corps que vous pouvez facilement dissimuler si besoin.” Il va plus loin, en tatoueur avisé:”Je refuse de tatouer les mineurs, les écoliers surtout lorsqu’ils sont dans leur uniforme scolaire. Il faut éviter certains tatouages comme le nom de son conjoint, pour éviter les regrets lorsque vous n’êtes plus ensemble.”

”Il faut comprendre que le tatouage est un état d’esprit, des souvenirs, un message qu’on souhaite véhiculer, une manière de s’exprimer pour certaines personne”, tel est cas de ”Leblanc” qui porte sur tout son avant bras gauche, un message pour démontrer l’amour qu’il voue à son père et sa mère.

”J’aime bien tout ce qui est tatouage à la base. Surtout le tatouage avec les écriteaux japonais et chinois. J’ai un tatouage et je l’ai fait en chine en 2004. Et c’est un écriteau chinois qui signifie ”Boudha”. Déjà, au niveau religieux le tatouage est interdit. Et si je devais faire un tatouage au moins que ce soit quelque chose d’assez spirituel. C’est pour cela que j’ai opté pour ce signe. C’est quelque chose de personnel, c’est pour cela que je le porte sur une partie du corps qui n’est pas visible lorsque je suis habillé que ce soit en tee-short, en chemise, en culotte ou en pantalon. Je n’ai pas trop souffert et en même temps, c’est un souvenir de la chine. Aujourd’hui si on me demande de me faire tatouer, je dirai NON parce qu’avec les responsabilités et tôt, même s’il est caché, je ne pense pas que ça soit une bonne chose. C’est pas que je le regrette, j’assume totalement ce que j’ai fait”. Olivier, Directeur Général dans une grande entreprise de la place.

Une phénomène de mode

Pieds, bras, seins, bas du dos… à Abidjan, le tatouage est de plus en plus populaire. Femmes, hommes de tout âge adorent fièrement leur tatouage. Se faire en effet des dessins sur la peau pour la vie est devenu monnaie courante. 5 personnes sur 10 ont au moins un tatouage sur le corps. Un petit coeur, une petite étoile par ci, par là au grand dessin qui est très visible et bien affiché. Ici, à Abidjan, l’on réalise deux types de tatouages: les tatouages temporaires et les tatouages permanents. Ces deux types sont réalisés de manière similaire.

Le tatouage permanent, une pratique très douloureuse

Dans plusieurs civilisations, le tatouage est même considéré comme un rite de passage à cause de la douleur endurée lors de la réalisation du motif. La douleur pendant que le tatoueur est à l’oeuvre reste quelque chose qui peut être difficile à supporter. Le tatoué ressent généralement des sensations allant d’une simple gêne à une douleur aiguë selon sa sensibilité et selon l’endroit tatoué. Les zones sensibles: les côtes, la colonne vertébrale, la cheville… La douleur peut varier selon l’individu.

Lors de notre visite, Linda, nous a confié avoir bu un peu d’alcool avant sa séance de tatouage pour mieux supporter la douleur. Elle n’est pas à son premier tatouage. C’était son 4ème tatouage; deux énormes dessins sur les deux cuisses, un autre dans le bas du dos, et le dernier au niveau de la cheville droite. Pourtant dangereux car l’alcool durant les 24 heures précédant le tatouage.

Par contre certaines personnes par peur de la douleur ne souhaite pas tenter l’expérience. Si vous craignez d’avoir mal, pensez au tatouage temporaire en attendant d’être prête à passer ce cap.

Les femmes et le tatouage

Les femmes, selon Lil Wayne, sont de vraies adeptes du tatouage. Elles l’utilisent pour cacher soit les cicatrices, soit les vergetures… Nombreuses sont celles qui le font par plaisir, par passion. Par contre d’autres le font pour frimer et suivre la mode…

Le tatouage comme maquillage

Contour des lèvres, redessiner les sourcils afin de faciliter le maquillage… Beaucoup de femmes viennent se faire tatouer les sourcils, avec le tatouage temporaire appelé ” rajout” qui est à 500 Fcfa et le tatouage permanent pour celles qui souhaitent l’avoir à vie, le coût varie de 5. 000 à 50. 000 f voire plus.

Précautions d’hygiène

Lil Wayne souligne:”Le tatouage requiert une grande concentration de la part du tatoueur et du tatoué”. Dans le tatouage, l’hygiène, c’est important. Outre les indispensables recommandations, les lavages, la désinfection des mains et le port de gants, le tatoueur possède des aiguilles stériles qu’il jette après chaque utilisation en plus de nettoyer consciencieusement son matériel à chaque utilisation, désinfecter les outils non stérilisables et le plan de travail. Une fois l’intervention terminée, le tatoueur désinfecte la zone concernée à l’aide d’une solution antiseptique et applique de la pommade.

Lil Wayne préconise pour le soin naturel: ”Chez vous, il est conseillé que le nettoyage doit se faire au moyen d’eau tiède et de savon doux ou d’une solution antiseptique sans alcool. Appliquez de la vaseline, du beurre de karité, du menthelatone, le chat… favoriser la cicatrisation” Vous pouvez vous procurer des crèmes à la pharmacie comme Bepenthen, Cicatryl, Pelicline… La cicatrisation varie de 3 à 4 jours voire des semaines. Cela dépend de la peau de l’individu mais aussi du type de tatouage. Il faut appliquer des crèmes ou des huiles hydratantes pour garder un tatouage hydraté, souple, beau…

 

Mam Dieng

0

Comments below

comments

Leave a Reply